Guide du rhum : l’or des pirates.

Publié le : 25 mars 20218 mins de lecture

Lorsque de magnifiques voiliers naviguent sous le soleil brûlant, une chose à ne pas manquer à bord : une bouteille de rhum. L’alcool de canne à sucre est l’incarnation d’un mode de vie ensoleillé et détendu et enfin et surtout, l’ingrédient central de nombreuses boissons au tempérament latino-américain. Le rhum est réduit à ses grands stéréotypes, mélangé comme grog à de l’eau chaude ou comme boisson de fête avec du coca et des glaçons. Il est tout aussi souvent utilisé comme ingrédient de cuisine et de pâtisserie, avec ses fines notes chocolatées, et constitue la clé de créations culinaires parfaitement réussies. Mais ce qui rend le distillat des régions subtropicales chaudes si particulier mérite bien plus d’attention. Les vrais connaisseurs évitent d’ajouter quoi que ce soit d’autre à cette noble goutte. Un rhum original plein de caractère a mûri pendant de nombreuses années en fûts de chêne, il a absorbé des arômes concentrés sous le chaud soleil des Caraïbes et a souvent pris sa couleur brun doré sans l’aide de la couleur du sucre. Chaud et doux, incomparablement doux et puissant, un rhum fin développe son volume doré en bouche. Et que vous soyez assis sur la plage dans un transat, sur le pont d’un voilier, sur un tabouret de bar ou à la maison dans votre fauteuil préféré, l’expérience agréable est la même.

Une longue histoire et du rhum sans canne à sucre

L’histoire du rhum commence à peu près exactement au moment où les Européens rencontrent pour la première fois l’étonnante herbe sucrée, appelée : canne à sucre. On peut laisser de côté ce qu’il est dit des marins qui commencent à distiller sans grand bruit une boisson brûlante à partir de la sève de la plante. Les efforts d’une telle traversée leur donnent le droit de se détendre un peu. Quoi qu’il en soit, l’idée avait un potentiel étonnant. Le rhum est vite devenu un bon ami des marins britanniques, qui ont été récompensés de leur travail quotidien par une ration de rhum, précisément mesurée. En plus de la production de sucre, la production du distillat est devenue une branche importante de l’industrie aux Antilles et dans toutes les colonies du sud du Nouveau Monde. Les chauffeurs indiens ont amené la pipe jusqu’en Asie du Sud-est, où elle a trouvé de très bonnes conditions. De Cuba à la Thaïlande : là où la canne à sucre prospère sous un soleil radieux, le rhum original est toujours distillé selon la tradition ancienne à partir de mélasse de canne à sucre ou, dans de rares cas, directement à partir de jus de canne frais. Les marques, les meilleures et les plus commercialisées sont le rhum original ou le rhum véritable, pour lequel la force de l’original en fût, parfois supérieure à 70 pour-cent, est ajustée à une force de consommation de 37,5 à 40 pour-cent. L’autre était le cas pour les pays européens qui n’avaient pas de colonies en mer du Sud ou pour lesquels des droits d’importation élevés rendaient le commerce du rhum non-rentable. La flotte danoise des Indes orientales a donc apporté la matière première aux rhumeries de la ville de Flensburg, alors au Danemark, où le rhum, l’eau et l’alcool d’origine, très chers, ont été transformés en boissons respectables. Les Autrichiens ont dû être encore plus inventifs pour pouvoir produire un pendant le national à l’esprit populaire. Comme la canne à sucre n’était pratiquement pas disponible ici, un pharmacien malin a mis au point une recette qui, en plus de l’eau et de l’éthanol, fournissait le bon mélange d’arômes et de colorants. Le résultat ne convainc pas seulement le marin. Le rhum épicé ou rhum aromatisé sont des boissons à base de rhum, qui sont enrichies et aromatisées avec différentes essences. Selon leur force, ils sont vendus comme spiritueux ou liqueurs et sont commercialisés comme boissons de style de vie et pour être mélangés.

Arômes nobles du fût de chêne

Quiconque veut goûter à l’esprit de la canne à sucre dans toute sa profondeur et à sa plus grande perfection est mieux servi avec un rhum original provenant d’une des nombreuses vieilles distilleries des Caraïbes. Un bon rhum, comme tout esprit noble, a besoin de temps pour développer son caractère. Pour les eaux-de-vie nobles, cela inclut le stockage dans des fûts en bois, où les notes délicates du rhum sont harmonieusement complétées par des tons de bois puissants et ronds. Un vieillissement de quatre à six ans et parfois même beaucoup plus long peut être lu comme un héraut de qualité particulièrement aromatique à des fins d’orientation. En partie, des cotes de qualité similaires à celles du Cognac de V.O. à V.S.O.P. à X.O. sont utilisées pour les bons rhums. Pour obtenir le hors d’Age, un rhum doit avoir passé plus de dix ans dans des fûts de chêne. Quiconque a goûté un tel rhum une fois ne dit rien pendant longtemps et ensuite que chaque année en valait la peine. Les barriques d’un grand rhum sont sélectionnées avec le plus grand soin. Ce n’est pas seulement la qualité du bois qui est déterminante, mais aussi l’histoire du tonneau. Il y a une grande différence entre un bourbon du Kentucky déjà affiné et un cognac français qui a atteint sa pleine maturité. Mais c’est aussi le cas dans l’autre sens. L’histoire d’un maître distillateur écossais qui a créé de sa propre main un excellent rhum dans une distillerie des Caraïbes, pour ensuite laisser mûrir son whisky dans ces fûts.

Un monde de plaisir détendu sous le soleil des Caraïbes

Le rhum est polyvalent, agréable et convient à de nombreuses occasions, à condition qu’une atmosphère détendue règne. Il est la vedette de nombreuses boissons mélangées célèbres, des légendes tropicales comme le daiquiri et le mojito aux monstres fêtards comme le zombie et l’infâme Thé glacé de Long Islande. Mais un bon rhum se boit complètement pour lui-même. Détendue et sans précipitation, dans une position assise très confortable, avec une bonne vue et en bonne compagnie. Il faut ce calme particulier et agréable pour ressentir avec tous ses sens comment une douceur chaude comme le soleil se combine avec des notes de bois profond et des arômes de cacao intenses. 

Focus sur les hips de pommes faites maison.
Récette de biscuits salés à la ricotta et à la feta

Plan du site